lundi 10 janvier 2011

Le collège idéal ? J'y pense, et vous ?

Il est enfin question du collège dans le débat public (le PS et l'UMP ont déjà formulé des propositions de réforme pré-électorales). Plusieurs rapports accablent le collège unique (Grosperrin, HCE, Cour des Comptes), qui serait le maillon faible du système scolaire. Derrière la critique, des projets politiques et de société différents s'affrontent, allant d'une réaffirmation du collège unique autour du socle commun, au retour au collège ancien, qui sélectionne encore plus les élèves autour des notes et de la transmission des connaissances. Cet article est nourri de nombreuses lectures sur le sujet, et c'est tout simplement une piste développée par un praticien passionné par son métier (qui s'apprend, nonobstant les politiques actuelles) et par les questions éducatives. Ce ne sont que quelques propositions pour renouveler le collège pour la réussite des élèves et pour le bien-être de tous ses acteurs (élèves, personnels, parents) du collège. Un projet adaptable au collège unique, pour une révolution en douceur !

Les nerfs de la guerre : le temps et les moyens

L'article 34 de la loi d'orientation pour l'avenir de l'école permet aux établissement de modifier la structure rigide de l'enseignement, pour la réalisation du projet pédagogique, pour une durée de cinq ans au maximum.

Un simple constat : passer à des cours de 45 min permet de récupérer 10 mn/séance, soit :
  • 180 minutes récupérées pour un professeur certifié qui assure 18H/semaine, soit 3 heures
  • 260 minutes récupérées pour une classe et par élèves qui assistent à 26H/semaine, soir 4H et 20 minutes

Pour optimiser les périodes de cours en classe : prévoir des séances d'1H30.

Exemple d'EDT en 6e

Lundi matin
8H – 8H30 : accueil des élèves (ateliers divers)
8H30 – 10H : Français
10H15 – 11H45 : Anglais (S1) ou HG (S2)
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

12H-13H25 : pause méridienne

Lundi après-midi
13H30 – 15H : EPS
15H15 – 16H30 : Ateliers interdisciplinaires (un par trimestre)

Mardi matin
8h30-10H : Mathématiques
10H15 – 11H45 : Technologie (S1) ou SVT (S2)
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Mardi après-midi
13H30 – 15H : Evaluations – socle commun (2 matières/semaine) avec auto-correction
15H15 – 16H30 : tutorats – ppre – Méthodologie

Mercredi matin
8h30-10H : Histoire-Géo (S1) Anglais (S2)
10H15 – 11H45 : Français
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Jeudi matin
8H-8H30 : accueil des élèves (ateliers divers – projets personnels)
8h30-10H : Mathématiques
10H15 – 11H45 : Anglais (S1) Histoire-Géo (S2)
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Jeudi après-midi
13H30 – 15H : Arts Plastiques (S1) Musique (S2)
15H15 – 16H30 : projets collectifs encadrés - Oeuvre

Vendredi matin
8h30-10H : Mathématiques
10H15 – 11H45 : Anglais (S1) Histoire-Géo (S2)
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Vendredi après-midi
13H30 – 15H30 : EPS (S1) / CESC (S2)
15H15 – 16H30 : vie de classe par le PP

Présentation des heures diversifiées

L'accueil des élèves est concu comme un sas anxyolithique entre le temps de la maison et celui de l'école. Les élèves s'attellent à une activité qu'ils doivent apprendre à gérer en autonomie. 4 professeurs et 4 autres membres du personnel encadrent les élèves, pourquoi pas des parents volontaires compétents ? Les heures d'accueil ont lieu deux jours par semaine pour un niveau de classe, mais jamais le mercredi matin. Ils sont couplés ainsi : les 6e avec les 3e, les 5e avec les 4e, ce qui favorise sur les années le brassage et l'intégration des élèves.

Les ateliers interdisciplinaires concernent au minimum deux disciplines. Ils alternent des thématiques liées à l'histoire des arts notamment, ou des ateliers plus pratiques ou plus technologiques, faisant intervenir les laboratoires. Ils doivent permettre d'étudier des notions et des compétences interdisciplinaires facilitant la mise en oeuvre du socle commun.

Les semaines de bilan et thématiques = avant la fin d'un trimestre = une semaine thématique dans laquelle tout le collège est engagé. Les structures/classes peuvent être revues.
Peut se composer en différents modules :
  • évaluation/remédiation et progression dans le socle commun.
  • Présentation des oeuvres et des projets individuels et collectifs
  • Sorties sur un thème étudié durant le trismetre
  • expositions ouvertes aux parents d'élèves
  • rencontres avec des intervenants extérieurs, ouverture du collège
  • des récompenses et des diplômes ? Penser à ce que ce ne soit pas discriminatoire.
  • Temps de réunion et de formation interne pour les professeurs
  • Evaluation des oeuvres par des jurys de troisième
Pour chaque semaine, les emplois du temps sont donc à revoir complètement. Les élèves doivent aussi pouvoir exercer des choix d'activités.

L'heure de vie de classe appartient au professeur principal. Elle permet de faire le bilan de la semaine, d'évoquer les problèmes rencontrés. Basée sur l'ATP. Penser à une progression intercycle.

Les projets collectifs encadrés doivent naître de l'initiative des élèves et mobiliser à la fois des savoirs scolaires et des savoirs non-scolaires. Ils aboutissent sur une réalisation, une « oeuvre » faite pour être montrée, exposée ou publiée, notamment lors des semaines de bilan thématiques. Ces projets collectifs sont encadrés par des enseignants. Au cour de l'année, les élèves doivent obligatoirement mener un projet numérique validant des démarches de recherche.

Le cahier personnel concerne toutes les disciplines, et porte sur le travail de l'élève. L'élève doit verbaliser seul les activités et les apprentissages effectués au collège. Il peut noter les diffficultés qu'il rencontre. Ce cahier est aussi objet de communication entre la famille, les parents, les élèves, la communauté scolaire. Il remplace le cahier de texte.

Les tutorats sont des dispositifs variés : tutorat prof-élève(s), tutorat entre élèves (y compris de classes et niveaux différents), PPRE... Il nécessite 2 adultes/classe. L'organisation des tutorats appartient en premier aux professeurs principaux, à partir des heures de vie de classe.

Voici une possibilité d'EDT en classe de 5e puis de 3e

Exemple d'EDT en classe de 5e

Lundi matin
8H30 - 10H : Français
10H15 – 11H45 : Anglais
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

12H-13H25 : pause méridienne

Lundi après-midi
13H30 – 15H : EPS
15H15 – 16H30 : Technologie

Mardi matin
8H : accueil
8H30-10H : Histoire-Géo
10H15 – 11H45 : Mathématiques
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Mardi après-midi
13H30 – 15H : Projets collectifs encadrés - Oeuvre
15H15 – 16H30 : SVT

Mercredi matin
8H-8H30 : accueil des élèves
8h30-10H : Histoire-Géo (S1) / Anglais (S2)
10H15 – 11H45 : Français
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Jeudi matin
8h30-10H : Anglais
10H15 – 11H45 : Mathématiques
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Jeudi après-midi
13H30 – 15H : Ateliers interdisciplinaires (1/trimestre)
15H15 – 16H30 : Physique-Chimie

Vendredi matin
8H – 8H30 : accueil
8h30-10H : EPS
10H15 – 11H45 : Evaluations ( deux matières avec auto-correction)
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel
Vendredi après-midi
13H30 – 15H00 : Arts Plastiques / Musique
15H15 – 16H30 : Heure de vie de classe avec le professeur principal

Exemple d'EDT en classe de 3e

Lundi matin
8H – 8H30 : accueil couplé avec les 6e
8H30 - 10H : Français
10H15 – 11H45 : Anglais
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

12H-13H25 : pause méridienne

Lundi après-midi
13H30 – 15H : EPS
15H15 – 16H30 : Evaluations – socle commun (2 matières/semaine) avec auto-correction = deux sessions de 10 semaines + HDA

Mardi matin
8H : Orientation – travail personnel
8H30-10H : Technologie
10H15 – 11H45 : Mathématiques
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Mardi après-midi
13H30 – 15H : Arts Plastiques (S1) Musique (S2)
15H15 – 16H30 : SVT
16H30 – 17H15 : Latin

Mercredi matin
8H-8H30 : accueil des élèves (option : travail en salle sous responsabilité élèves)
8h30-10H : Histoire-Géo (S1) / Anglais (S2)
10H15 – 11H45 : Français
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Jeudi matin
8H-8H30 : accueil des élèves (ateliers divers)
8h30-10H : LV2
10H15 – 11H45 : Physiques/Chimie
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel

Jeudi après-midi
13H30 – 15H : Section Euro – DP3 – ou HDA/Orientation (une option obligatoire) - Oeuvre
15H15 – 16H30 : Français

Vendredi matin
8H – 8H30 : Tutorats
8h30-10H : Mathématiques
10H15 – 11H45 : Histoire-Géo
11H45 – 12H : metacognition – verbalisation – cahier personnel
Vendredi après-midi
13H30 – 15H00 : LV2/EPS
15H15 – 16H30 : Latin/ Projet personnel

En 3e, le nombre d'heures étant important, il devient difficile de caser des projets alternatifs et interdisciplinaires. Les élèves sont appelés à faire preuve d'autonomie et de responsabilités (accueil des 6e, évaluation des oeuvres des autres élèves). Les semaines bilan et thématiques prennent tout leur sens dans le cursus avec la semaine d'orientation notamment. L'orientation est l'axe fort des activités développées tout au long de l'année.


Ce projet n'est pas encore abouti, ce ne sont encore une fois que quelques pistes formulées, et qui de toutes façons nécessitent l'adhésion des équipes pédagogiques et administratives. L'objectif de ce billet est aussi :
  • de montrer que le changement pour un collège ouvert où les enseignements font sens et où  les élèves sont véritablement considérés comme des citoyens (formation à l'autonomie, aux responsabilités, à l'esprit critique) est possible
  • que le changement peut et doit venir des dynamismes d'établissement, et c'est ainsi qu'il faudrait considérer l'autonomie des établissements, plus pédagogique qu'administrative ou hiérarchique.


Il est probable que je revoie, complète, perfectionne ce projet à la lumière du colloque "Avenir du collège" qui  se tient mercredi 12 janvier 2010 à Paris, et auquel j'assisterai. 

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo pour ton implication et ton envie d'aller de l'avant ! On se voit au colloque "Imaginons le collège de demain".
Amicalement, Julien Maraval

Anonyme a dit…

Sur le principe je n'ai rien contre, mais je m'interroge. As-tu déjà fait des cours de 45 minutes ? Moi non, mais j'effectue des séquences de 50 depuis trois ans et demi et voici ce que je constate :
_la mise au travail proprement dite ne dure finalement qu'un peu plus de 35 minutes
_il n'y a pas moins de temps pour installer les élèves, leur faire sortir leurs affaires, faire l'appel et en fin d'heure faire noter le travail et rédiger le cahier de texte (qui désormais devra se faire en ligne, faut-il que j'apporte mon ordinateur portable perso ?)

En clair, et bien que j'ai l'immense chance d'avoir ce que mon IPR appelle un public captif (je déteste ce terme) je dois parvenir à faire tenir des programmes de plus en plus dense en moins de temps qu'il n'en faut pour mettre mes élèves au travail.

La solution consisterait à faire des périodes doubles ? oui, enfin, la fatigue n'est pas moindre pour eux, et à l'approche de l'intercours ils n'attendent pas moins la pause (très bienvenue pour eux) et là encore je parle d'expérience, mes lycéens ayant double séquence.Cela conduit à ne les voir qu'une fois par semaine, et ce n'est nullement productif et pratique.

Ceci dit, j'admire ton raisonnement, il est selon moi porteur de beaucoup d'avancée et à l'immense avantage d'arriver avec des propositions concrètes et réalistes.
J'aime particulièrement les cahiers personnels.
Continue à réfléchir
Cordialement
Emilie Kochert

Anthony Lozac'h a dit…

Disons que 1H30 reste plus tenable que 1H40. Doublez les cours permet d'effectuer sur l'année des économies d'échelles sur les questions d'installation et de mise au travail des élèves. Le temps double passe aussi mieux avec une pédagogie adaptée, comme tu l'as sans doute remarqué. En collège, j'imagine par exemple assez facilement de mener une étude de cas en Géographie et sa mise en contexte en 1H30.

Derrière cela, c'est la question du rythme des enfants qui se pose. L'avantage pour eux est aussi d'avoir moins de zapping dans la journée, tout en gardant de la variété, et en insufflant des temps réflexifs, créatifs, dynamiques, et l'occasion de réellement travailler en autonomie (ce qui s'apprend et devrait se concenvoir comme une progression tout au long du collège).

Merci pour tes commentaires, comme tu le dis, mon texte est une base de discussion/réflexion.

Emmanuel a dit…

Je pense que, selon les publics et les niveaux, il serait intéressant de généraliser l'accueil du matin (je pense au cas de nos élèves de sixième, de milieux très défavorisés, qui pourraient bénéficier d'un travail sur le contenu de leur sac, sur le travail à faire, l'agenda, etc...).

Pour valoriser les disciplines à faible volume horaire, il serait intéressant d'annualiser ces horaires, ce qui pourrait permettre, par exemple, de s'impliquer en faisant des arts plastiques pendant un trimestre à raison de 3H par semaine, puis de la musique au second trimestre et par exemple de la techno - ou autre, selon le nombre d'heures et le niveau - au 3e)
Réaliser un projet important, la création d'un chef-d'œuvre exposé en fin de trimestre par exemple, valoriserait la discipline... et les élèves n'auraient plus la sensation que ce sont des heures inutiles qui sont collées en plus de leurs cours "importants" alors qu'ils sont déjà fatigués.

En ce qui concerne les évaluations, il faudrait préciser car on pourrait croire en te lisant que ce ne sont que celles concernant le socle. Pourquoi pas "évaluations, en particulier dans le cadre des compétences du socle" ?

Et pour finir, j'aimerais attirer l'attention sur la souffrance dont on parle peu des élèves en avance, pour lesquels il faudrait aussi penser des dispositifs dans le cadre desquels ils pourraient s'exprimer, progresser à leurs rythmes, avec par exemple davantage d'autonomie - tandis que par ailleurs on soutiendrait évidemment ceux qui sont plus en difficulté (les cours de 2x45' pourraient bien s'y prêter, permettant de faire une première partie commune, puis une seconde plus diversifiée, avec des projets, du tutorat, de l'aide... etc...).

Anthony Lozac'h a dit…

oui, je te rejoins sur les évaluations, d'autant que le Livret personnel de compétences n'est pas la panacée et peu adapté à l'évaluation par tâche complexe.
Je te rejoins aussi sur la nécessaire prise en compte des enseignements à faible horaire hebdomadaire, mais je ne pense pas si la trimestrialisation est une solution, car un élève de début de 5e ne fait pas la même chose qu'un élève de fin de 3e.
Concernant les souffrances des élèves, tout le monde y gagnerait avec un système plus responsabilisant et moins coercitif !

Emmanuel a dit…

L'important, c'est surtout de ne pas avoir ces heures clairsemées dans la semaine. Le dispositif pratique est à réfléchir mais le principe de ma suggestion est "faire davantage d'arts dans une semaine, mais pas toutes les semaines" (dans la mesure où on ne voudrait pas changer le volume horaire annuel).
Évidemment la mise en place de travaux interdisciplinaires est aussi une piste à étudier. Avec les enseignants d'arts, je ne fais pas un truc juste une heure par semaine, mais je continue un projet commencé par ailleurs, avec un nouvel éclairage...

"car un élève de début de 5e ne fait pas la même chose qu'un élève de fin de 3e" je ne comprends pas ce que tu veux dire là (je comprends la phrase mais pas ce qu'elle signifie dans le contexte)

perceval a dit…

Comme proviseur d'un lycée et d'un collège, et après avoir soumis un projet similaire au Collège... Le projet fut rejeté par les professeurs et les parents ...Les cours de 45', et toute autre activité qui n'est pas strictement disciplinaire ... apparaissent suspects, bricolés ... voire dangereux ..
Voir ICI: http://lewebpedagogique.com/perceval/2010/04/09/modifier-l%E2%80%99organisation-du-temps-scolaire/

D'autre part, à la lecture de vos edt, je crains que vous ne preniez pas en compte la construction des Emplois du temps... les voeux de professeurs et la faisabilité matérielle... L'EPS, est contraint de se répartir dans la semaine, matin et apm... Sinon, il faut 2 fois plus de profes et deux fois plus d'installations...!

Anthony Lozac'h a dit…

pour Emmanuel :
erreur de rappel, je voulais comparer les capacités différentes d'un élève de 5e en début et fin d'année

pour perceval : je ne méconnais pas tant que cela les problèmes de structure évoqués, mais je ne doute pas que les obstacles soient nombreux pour introduire de l'innovation dans la structure pédagogique, le premier étant de susciter l'adhésion d'une équipe.

Considérez ces EDT non comme une norme, mais comme une base de propositions qui peuvent être applicables. Les changements de structure existent dans de nombreux collèges expérimentaux.

E. Kochert a dit…

J'ai relu ta proposition à l'aune d'une discussion sur ce sujet avec le directeur de la section allemande de mon lycée.
Il considère qu'effectivement, nous pourrions mieux travailler en 2X45 min. M'a donné de nombreux exemples d'adaptation du travail dans ce cadre avec notamment des adaptations annualisées des cours. Bref, son seul souci serait qu'il faut pour cela suffisamment de salles pour que chaque séance puisse correspondre aux voeux des enseignants et bien évidemment des élèves.
Ainsi, selon tes propositions, il faudrait par exemples que tous les niveaux de 6ème aient cours d'EPS en même temps, les 3è etc, créant ainsi des créneaux horaires par matière et par niveau. Mais évidemment, cela demande d'énormes moyens matériels et humains.